COEUR & ARTÈRES - 02/2015 - page 1

I
JOURNAL DE LA
LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE
DE L’UTILITÉ - OU DE LA FUTILITÉ –
DES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES
ARTICLE MÉDICAL
PROF. EM. PIERRE BLOCK
JOURNAL DE LA
LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE
01/2015
INTRODUCTION DES NOUVELLES
TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES DANS LE
CADRE DES ÉTUDES CLINIQUES :
RÉALITÉ OU UTOPIE ?
Jusqu’à présent l’évaluation de l’efficacité
thérapeutique d’un médicament – ou de tout procédé
à visée curative (stents, stimulateurs,…) - repose
principalement sur l’utilisation d’études cliniques de
nature interventionnelle. Celles-ci comparent sur
une période plus ou moins longue préalablement
fixée, et sur base de protocoles stricts (ayant
entre autres recours à la randomisation), les
résultats cliniques observés chez les patients
traités par rapport à ceux d’un groupe témoin non
traité, toute chose étant théoriquement égale par
ailleurs. L’efficacité, mais aussi les limites, de cette
méthodologie, surtout celle concernant la sélection
des patients et des paramètres, et leur suivi, sont
bien connues.
Depuis quelques temps, d’autres approches
concernant le recueil et l’analyse des données sont
testées. Celles-ci consistent en l’introduction des
nouvelles techniques numériques, comme le recours
à l’utilisation de capteurs connectés, de réseaux en
ligne, de smartphones,… éventuellement associées
au ‘ cloud computing’. Elles ont entre autres finalité,
de
suivre le patient étudié dans son milieu naturel
,
le ‘sortant’ ainsi du milieu hospitalier, où il doit sinon
régulièrement se présenter pour être soumis à une
batterie d’examens. Elles permettent par ailleurs de
collecter et d’analyser de manière instantanée et
en continu, une myriade de données et de signaler
instantanément des anomalies
, en les corrélant
avec d’éventuelles plaintes et/ou symptômes
rapportés par le patient. Elles devraient aussi
permettre d’
estimer plus rapidement la présence-
ou l’absence- d’amélioration, la fréquence et
la gravité d’éventuels effets secondaires
. Elles
pourraient encore aider, par l’utilisation de piluliers
‘intelligents’ connectés, à
analyser la compliance
du patient à son traitement
, à savoir l’observance
stricte du schéma thérapeutique prescrit, ce qui
demeure un problème dans la plupart des études
cliniques.
Ces nouvelles techniques pourraient
également impliquer davantage le patient dans le
bon déroulement de l’étude
, celui-ci se sentant plus
faire partie intégrante de celle-ci. Ceci serait surtout
vrai pour les générations les plus jeunes férues des
nouvelles technologies.
Cette transformation de la recherche pourrait
à terme raccourcir les délais d’exploitation des
données recueillies et peut-être accélérer la mise
sur le marché de nouvelles molécules efficaces,
représentant un gain financier pour les compagnies
pharmaceutiques, et surtout thérapeutique pour le
patient.
S’il faut reconnaître qu’on en est encore qu’aux
premiers balbutiements, il ne faut cependant pas
ÉDITO
P 206097 | DÉPÔT BRUXELLES X
Exemplaire réservé au CORPS MÉDICAL
PROF. EM. P. BLOCK
I
II
X
VI
XII
���
SOMMAIRE
ÉDITO
Introduction des nouvelles
technologies numériques
ARTICLE MÉDICAL
TIA, clinics and mimics
INTERVIEW
BSC: Le message
de la présidente
ARTICLE MÉDICAL
Coup d'œil
dans le rétro
BRÈVES
La nutrition cardio-protectrice,
des hypothèses aux preuves
1 2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,...17
Powered by FlippingBook